Récits Isolés

Retrouvez ici toutes les nouvelles du BazaroDelirium.

L’enfant et la plante

tree-8810_640

Récit Isolé: L’Enfant et la Plante

Le vent souffle sur les décombres d’une ville morte et poussiéreuse. On peut entendre au loin le bourdonnement des combats qui, inlassablement, se poursuivent en dévastant tout sur leur passage. Les ruines encore fumantes des bâtiments alentour dégagent une odeur de bitume et de béton chaud qui empeste l’atmosphère. Les plantes sont pour la plupart carbonisées ou ont été écrasées par les véhicules militaires. Des cadavres jonchent le sol de tout côtés. Tout semble mort à des kilomètres à la ronde. Tout? Pas si sûr… Continuer la lecture de L’enfant et la plante 


Le Gamin

liberte

Récit Isolé: Le Gamin

La nuit est froide et un vent violent fait claquer les volets. Une pluie diluvienne tombe sur les pavés. Des éclairs éclatent un peu partout et de gros nuages noirs empêchent de voir les étoiles. Au fond de la ruelle, sur une petite corniche d’un toit de maison, une silhouette se tapit dans l?ombre. Elle attend son heure avec impatience. L’heure où le bijoutier ira dormir. En bas, cachée dans le renfoncement d’une porte, une autre ombre surveille. Le foyer d’une cigarette éclaire une étoile accrochée sur le revers de sa veste, un flic. La frustration se lit sur son visage. Il se cache, car dans le quartier de Sotrap, les flics ne font pas long feu. Il se contente d’observer le voleur sur les toits. Continuer la lecture de Le Gamin 


La Fouille de ma Vie

fouilledevie

Récit Isolé : La Fouille de ma Vie

Jeune archéologue, j’étais arrivé en Egypte à la fin de l’été. J’effectuais alors mes premières fouilles sous la plus grande des pyramides de Gizeh. Un soir, alors que le soleil disparaissait à l’horizon, je finissais de déblayer un tombeau vieux de trois-mille ans. Au fond de la salle de sacrement, une lumière apparut soudainement sur le sarcophage. Elle repartit aussi vite qu’elle était venue. Aucune fenêtre ne donnait vers l’extérieur et la lanterne n’éclairait pas aussi loin. De plus, la lumière était venue d’au-dessus et à part le plafond, il n’y avait rien. Pensant que c’était dû à la fatigue, je me relevai doucement. Je me dirigeai vers la glacière et pris une bière d’importation allemande. Après quelques pas, je m’assis sur un banc. Je pris une grande gorgée pour me détendre. Amir, mon collègue, posa ses outils et me rejoignit sur le banc. Je rapprochais la glacière de nous. Il s’assit avec son large sourire et me tendit le bras. Continuer la lecture de La Fouille de ma Vie 


Enselle et Greutel

Récit isolé: Enselle et Greutel

(Petit Conte d’Halloween)

Autant vous prévenir tout de suite, l’histoire qui va suivre pourra choquer certaines personnes, voir même renverser leur vision des choses. Laissez-moi vous présenter ses personnages principaux.

Tout d’abord, Enselle. Jeune et jolie jeune fille de huit ans et demi, aux cheveux longs et blonds, avec un petit nez en trompette, les pommettes saillantes, au regard innocent et angélique, qui pourrait charmer même le plus cradingue des malfrats de seconde zone un soir de beuverie avec ses collègues de truanderie.

Continuer la lecture de Enselle et Greutel 


L’Expédition Finale

Récit Isolé: L’Expédition Finale

– Première phase terminée. Début de…

Le pilote coupe l’interphone du vaisseau. Il se renfonce dans son siège d’un air las, une enveloppe cachetée entre les mains. Il ne doit pas être âgé de plus d’une trentaine d’années et pourtant à cet instant, son visage affiche les marques d’une longue lassitude. Les derniers jours ont été très éprouvants. Avec les émeutes, la planète qui explose de partout et qu’un seul vaisseau pour transporter toute la population, il avait fallu presque batailler pour arriver ici. Il avait même fallu abattre beaucoup de gens pour fermer les portes et le pilote repense aux morts dû au décollage. Continuer la lecture de L’Expédition Finale 


Situation Finale

Le Concile

Récit Isolé: Situation Finale

Les cheveux grisonnants, la moustache encore frétillante malgré son âge avancé, le Colonel avait l’air anxieux derrière son bureau. Des voyants lumineux s’agitaient et les écrans de contrôle ne montraient rien de bon. Des jauges étaient dans le rouge, des aiguilles sur des compteurs dépassaient frénétiquement la limite indiquée et de la fumée s’échappait des ordinateurs posés le long des murs. Mais surtout, le café était froid depuis vingt bonnes minutes. L’homme à l’allure de militaire tapota un des cadrans devant lui et marmonna quelque chose d’inaudible suivi d’un soupir. Il attrapa la tasse à côté de lui et enfonça le bouton de l’interphone d’un geste brusque avec son autre main.

– Qu’est-ce que c’est que ce foutu bordel? cracha-t-il d’une voix rauque et autoritaire. Plus rien ne fonctionne ici! Faites-moi monter le responsable des pompes au pas de course sinon je vous jure que vous allez en prendre pour votre grade!

Continuer la lecture de Situation Finale